Une nouvelle étude scientifique confirme les bienfaits du Yoga

Plus on fait de recherches scientifiques sur le yoga plus on découvre les étonnants bienfaits de cette pratique millénaire.
La proportion de la population des pays industrialisés qui pratique le yoga est en constante augmentation, les Etats Unis ne comptent pas moins de 20 millions de personnes qui pratiquent le yoga régulièrement.
Les bienfaits du yoga au niveau de la réduction du stress et de la prévention des accidents cardiovasculaire sont reconnus et validés par de nombreuses études scientifiques sur le sujet néanmoins la science a encore de nombreuses expérimentations à mener pour découvrir l’intégralité des bénéfices de cette pratique spirituelle et sportive.

Janice K. Kiecolt-Glaser, Docteur de l’Université d’Etat d’Ohio et son équipe ont publié les résultats d’une expérience menée sur 200 patients qui ont survécu à un cancer du sein.

Cette étude est unique car c’est à ce jour celle qui a été composée du plus grand nombre de participants sur les effets du yoga et les résultats sont fascinants.

Ce que cette équipe de cherche a souhaité mesurer ce sont les effets du yoga sur la réaction inflammatoire du corps humain. Cette réaction physiologique est très importante call elle est très souvent associée aux maladies cardio-vasculaire, au diabète et l’arthrite. C’est également l’une des raisons pour lesquelles les patients qui ont souffert d’un cancer du sein peuvent ressentir une grande fatigue pendant des mois ou des années après leur traitement.

Le groupe de 200 personnes a été divisé en deux parties égales, le premier groupe n’a pas pratiqué le yoga et le second groupe a pratiqué le yoga pendant 90 minutes deux fois par semaine.

Les résultats sont sans appel, trois mois après avoir commencé l’expérience, le groupe qui a pratiqué le yoga deux fois par semaine a indiqué des niveaux de fatigue plus bas que ceux du groupe qui ne pratiquaient pas le yoga. Idem concernant la vitalité, le groupe « yoga » a indiqué un niveau de vitalité plus élevé que le groupe qui ne pratiquait pas.

Afin d’avoir encore plus de preuves scientifiques des bienfaits du yoga, l’équipe du Professeur Kiecolt-Glaser a également effectué des tests sanguins afin de mesurer la quantité de certains marqueurs biologiques. De cette façon ils ont pu valider une réduction de 10% à 15% des marqueurs de la réaction inflammatoire.

Les chercheurs ne comprennent pas encore exactement comme une pratique régulière du yoga peut apporter de tels bienfaits néanmoins ils envisagent que la réaction est causée par une fatigue excessive engendrée un manque de sommeil. La pratique du yoga permettant de réduire les niveaux de stress permettrait d’améliorer la qualité du sommeil et de réduire le niveau de fatigue.

Cette étude vient renforcer une fois encore l’importance de pratiquer le yoga et souligne les bienfaits et bénéfices pour réduire les effets secondaires de nombreuses pathologies.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *