Tout savoir sur les mantras

Quelle est la définition d’un mantra ?

Les anciens sages en Inde et au Tibet ont gardé secret ces formules sacrées composées de phonèmes issus du sanskrit.

Le grand sage  Sogyal Rinpoché définit les mantras comme étant « ce qui protège l’esprit »

Un mantra est composé d’une ou plusieurs syllabes qui sont récitées en boucle.

La composition de chaque mantra est basée sur de règles mathématiques très précises.

Contrairement aux idées reçues, les mantras ne sont pas exclusivement liés au bouddhisme, on retrouve également ce type de pratique dans d’autres philosophies ou religions ainsi qu’à travers le globe en Asie et en Occident.

Le mantra a travers les ages

L’origine des mantras remonte aux textes sacrés appelés « Vedas ». Ces textes sont tellement anciens, qu’ils sont considérés comme étant le recueil littéraire le plus ancien connu à ce jour, ces écrits ont été rédigés avant même l’existence de l’empire Grecque.

Un mantra, comment ça marche ?

Pythagore, qui est l’inventeur des mathématiques et de l’astronomie moderne a été l’un des premiers érudits à faire des recherches sur les effets des sons sur la psyché ainsi que sur les états émotionnels et spirituels. La pierre angulaire du discours de Pythagore sur l’influence des sons est basée sur le concept que les qualités d’un objet sonore peuvent être transmises à celui qui écoute et entend le son.

logo université Michigan

Des chercheurs de L’université du Michigan ont démontré les effets de certains sons sur le corps humain

Des études scientifiques de l’Université d’Etat du Michigan plus récentes ont démontré l’effet des sons sur le corps humain, plus spécifiquement sur les taux d’interleukine mesurés dans le sang. Les interleukines sont de la famille des protéines et permettent entre autre de stimuler les protections naturelles contre le Cancer et le HIV.

La puissance des mantras ne vient pas de leur signification mais plutôt des effets vibratoires créés par chaque syllabe quand elles sont prononcées de façon répétée.

Les mantras sont également très utiles en tant que support de méditation car ils vous permettent de beaucoup plus facilement faire le vide et d’éviter de vous faire assaillir par un flot de pensées continues.

Comme tout dans l’univers vibre à une certaine fréquence, le fait de réciter un mantra permet d’induire la résonance de ce mantra dans votre corps et votre esprit. Après avoir atteint un certain niveau de résonance, et comme indiqué dans la tradition soufiste, vous n’avez plus besoin de réciter le mantra car c’est le mantra qui se récite en vous. Ce phénomène est très simple à percevoir, après avoir commencé vos récitations régulières d’un mantra, vous pourrez constater que même si vous ne pensiez plus à ce mantra, le mantra revient dans votre tête et vous recommencez la répétition, un peu comme ces chansons entêtantes qui reviennent encore et encore.

dalaï lama

Sa Sainteté le Dalaï Lama

Que pense le Dalaï Lama de la récitation de mantra ?

« Il est très bénéfique de réciter le mantra Om mani padme hum » à cette phrase il rajoute également que pendant la récitation on doit penser à la signification de ces syllabes. Selon le Dalaï Lama ce mantra signifie qu’avec méthode et sagesse on peut transformer l’impureté de son corps, de son discours et de son esprit en un corps, un discours et un esprit exalté et pur d’un Bouddha.

Les secrets du plus ancien mantra Bouddhiste, « Om mani padme hum »

Ce mantra est trouvé souvent représenté en gravure sur des pierres

Le mantra « Om mani padme hum » est souvent représenté en gravure sur des pierres, des tissus ou des maisons

Ce mantra composé uniquement de six syllabes qu’il faut prononcer « hom-ma-ni-bê-mê-houm » est le mantra national du tibet, il est également l’un des mantras les plus connus du bouddhisme. Comme nous venons de le voir ensemble, ce mantra est reconnu par le Dalaï Lama comme une récitation très bénéfique.

Chacune des syllabes de ce mantra représente l’une des six vertus transcendantes à savoir la générosité, l’éthique, la tolérance, la persévérance, la concentration et le discernement.

Ce mantra reste complexe à traduire néanmoins l’adaptation du sanskrit  correspond à « hommage au joyau dans le lotus »

Mantra, puissance et répétition

mala tibetain

Le mala est composé de 108 perles

Toute la puissance de chaque mantra provient de la répétition de ce dernier. Il existe un chapelet utilisé par les hindous et les bouddhistes qui s’appelle un « mala ». Composé de 108 perles il permet d’aider la personne qui récite ce mantra à faire des séries de 108 répétitions .

Il est recommandé de rester concentré sur un mantra pendant une période de quarante jours, période pendant laquelle vous pourrez répéter le mantra le plus souvent possible. Pendant ces quarante jours il vous faudra également prévoir deux moments dans la journée pour une pratique de méditation plus formelle, pendant laquelle le support de votre méditation sera la répétition de ce mantra 108 fois. (pour une pratique plus intense vous pouvez également augmenter le nombre de mala que vous effectuez par session).

Comment bien choisir votre Mala ?

L’usage du mala est destiné à faciliter le comptage du nombre de fois ou un mantra est récité. Le nombre de perles qui composent un mala peut varier, le nombre de perles classique est de 108 mais il est également possible de trouver un mala composé de 54, 27 ou 18 perles. La fabrication d’un mala est un art à part entière car les mâlâkâra (artisans qui réalisent les malas) font partie d’une caste représentant l’un des 64 arts traditionnels du patrimoine Indien.

Le mala est également un symbole de chance et de bonheur pour celui qui le porte.

Les malas peuvent être composés de plusieurs types de matériaux en passant des graines de lotus aux ossements humains… Voici quelques conseils pour bien choisir votre mala. Le principal piège à éviter est celui de ne pas acheter un mala qui est composé de simples perles. La raison est simple, les perles ne résistent pas à un usage régulier et votre mala va très vite s’abimer. Les graines d’ Elaeocarpus ganitrus composent les Malas hindouistes aussi connus sous le nom de Rudraksha, ce type de mala est très résistant, les graines vont se patiner dans le temps avec l’usage.

Il est important de ne pas oublier qu’un mala sera plus ou moins adapté à certains usages.

Le mala universel

Si vous cherchez un mala « universel » alors vous pouvez opter pour un mala en graines de Bodhi, en bois de santal rouge ou en graines de lotus.

Le mala pour un usage spécifique

Un mantra peut être récité pour quatre objectifs différents:

  • Apaiser
  • Augmenter
  • Dominer
  • Apprivoiser

Après consultation du bureau du Tibet à Londres, voici leur recommendation pour bien choisir votre mala.

Pour des mantras qui apaisent les perles du mala doivent être en crystal, de nacre ou alors de couleur claire. Ce type de mantra aura pour effet de supprimer les obstacles, la maladie ainsi que de purifier.

Si vous souhaitez réciter un mantra qui a pour effet l’augmentation, alors il vous faut un mala en or, argent, cuivre ou graines de lotus. Ce type de mantra augmente généralement l’espérance de vie, la connaissance, la richesse et le mérite.

Dans une démarche de récitation ou vous souhaitez dominer alors vous opterez pour un mala composé de bois de santal, de safran et d’épices ou bien encore de corail.

Enfin, si vous souhaitez apprivoiser des forces adverses il vous faudra un mala en graines de rasksha, acacia ou en fer.

Comment utiliser un mala pour la récitation de mantra ?

Saisissez votre mala de la main gauche avant de commencer la récitation de votre mantra. En exerçant une pression avec votre pouce, votre index va glisser de perle en perle. Chaque perle est ramenée vers vous en symbole de la libération des êtres. Chaque circuit se termine quand vous atteignez la grosse perle/graine, une fois à ce stade vous ne devez pas la franchir, il vous suffit simplement de changer de sens.

Voici un enregistrement de moines bouddhistes qui récitent le mantra « om mani padme hum »

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *