Résumé de conférence: Chade-Meng Tan et la méditation de pleine conscience / Mindfulness

Découvrez les notes et le résumé de la conférence donnée par Chade-Meng Tan sur la méditation de pleine conscience (mindfulness en français) pour The RSA, une organisation caritative anglaise dédiée à la résolution des problèmes sociaux.

Vous avez déjà eu l’occasion de découvrir Chade-Meng Tan dans un article précédent qui lui a été consacré mais pour vraiment apprécier pleinement cet homme il faut le voir sur scène car ses attitudes et son comportement sont exemplaires. Il a toujours beaucoup d’humour et de compassion pour transmettre une approche très simple et efficace de l’intelligence émotionnelle et de la méditation de pleine conscience.

Celles et ceux qui ne maitrisent pas l’anglais auront néanmoins un peu de mal à suivre cette conférence, c’est pour cela que nous avons décidé de partager avec vous les notes des moments principaux de cette conférence sur la méditation.

  •  Nous avons l’illusion que les émotions nous contrôlent et que nous ne pouvons pas contrôler nos émotions
  • Avec de l’entrainement on peut entrainer notre intelligence émotionnelle
  • La définition classique de l’intelligence émotionnelle est « la capacité de surveiller ses propres émotions et sensations ainsi que celles des autres afin de pouvoir les discriminer et utiliser cette information pour guider notre reflexion et nos actions » Salovey et Mayer 1990
  • Une autre définition plus courte « l’intelligence émotionnelle est un ensemble de compétences émotionnelles »
  • Quand on parle de compétence, cela signifie que cela peut être appris avec de l’entrainement
  • 7 semaines suffisent pour changer la vie de la personne qui souhaite souhaite s’entrainer (20 heures de formation au total)
  • L’intelligence émotionnelle ne peut pas être enseignée, elle peut uniquement être pratiquée
  • Il y a 3 étapes pour entraîner son intelligence émotionnelle (entrainer son attention, la connaissance et la maitrise de soi, créer des habitudes mentales)
  • Meng définit l’attention comme une capacité d’amener l’esprit  à être calme et clair, et cela sur simple demande
  • Entre le stimulus et la réponse il y a toujours un espace et c’est dans cet espace que se situe notre liberté et notre pouvoir
  • c’est en s’entrainant son attention que l’on arrive à accéder à cet espace entre le stimuli et la réponse
  • Avoir une attention forte est une caractéristique forte du leadership
  • Pour entrainer son attention il suffit de pratiquer la méditation de pleine conscience / mindfulness
  • Jon Kabat-Zinn définit la pleine conscience comme étant « une façon particulière de porter attention volontairement sur le moment présent et sans faire de jugement »
  • Cela consiste à porter attention sur sa respiration puis dès que l’esprit divague le ramener
  • Ramener l’attention représente l’exercice principal, comme l’entrainement d’un muscle
  • Dès que l’on ramène son attention, cela renforce les mécanismes neurologiques sous-jacents à l’entrainement de l’attention (surtout le cortexe préfrontal)
  • Une fois que la première étape s’améliore, la perception des émotions change, les émotions sont perçues avec une plus grande résolution
  • Quand on dit « je suis malade » ou « je suis en colère » on a tendance à associer sa propre identité avec cette émotion, comme si on devenait cette émotion et qu’il n’y avait pas de séparation. En développant sa pratique de la méditation on développe une autre perception de ces émotions et au lieu de dire « je suis en colère » on pourra dire et penser naturellement que l’on ressent l’émotion de la colère. Ceci est un changement majeur avec de nombreux bénéfices. C’est également le chemin pour maitriser l’étape 2, à savoir la connaissance et la maitrise de soi)
  • Les habitudes mentales ont pour objectif de changer la personnalité grâce à l’habitude. L’habitude d’être gentil se reflète également sur vous (comme toutes les autres habitudes). Par exemple, toutes les heures, penser à 2 personnes et souhaiter que ces deux personnes soient heureuses (sans rien dire ni sans rien faire).
  • Donner, être l’initiateur de bonnes actions est une action très gratifiante et qui peut être appliquée dans le monde professionnel comme dans la sphère privée
  • Cultiver l’habitude (de souhaiter que les autres soient heureux) est un excellent moyen pour avoir du succès professionnellement (car les gens perçoivent votre attitude positive et ils vous apprécient, vous aident à avoir du succès)
  • Une étude faite en Californie (Kouzes et Barry 2003) avec pour objectif de trouver un seul et unique facteur qui différencie les top managers des managers les plus mauvais. Le résultat est surprenant, cette qualité est l’affection. Les top managers sont ceux qui donnent et aiment recevoir de l’affection, c’est une caractéristique que les managers avec de mauvaises performances n’ont pas. Cette caractéristique a pu également être constatée dans les unités d’élite de la marine et de l’aviation
  • La dernière partie de cette conférence est au sujet des motivations de Chade-Meng Tan concernant son implication dans la méditation de pleine conscience. Sa motivation principale est de créer un environnement propice à la paix mondiale, et pour se faire il considère que la façon d’y arriver et de permettre à chacun d’atteindre la paix intérieure grâce à la pratique de la méditation de plein conscience et au développement de l’intelligence émotionnelle.
  • Il a choisit la méditation pour développer la paix intérieure car c’est une activité qui favorise le succès pour chaque individu qui pratique cette discipline. Par conséquent c’est principalement la motivation de développement individuel qui est le facteur clé dans l’approche globale de Chade Meng-Tan

Pour regarder cette conférence sur la méditation vous trouverez ci-dessous l’enregistrement

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *